NETTOYAGE DU CUIR : la bonne méthode

PETIT RAPPEL DE LA BONNE TECHNIQUE

Un bon résultat passe par une bonne méthode.

nettoyage et entretien du cuir

 

Petit rappel général «pour tout le monde».

Valable pour le nettoyage des fauteuils, canapés, sièges de bureau, nettoyage siège intérieurs de voiture, vêtements, sacs et maroquinerie en général.

ÉTAPE N° 1 : L’ASPIRATEUR

 

Primo, obligatoire : enlever la saleté épaisse sur l’ensemble du revêtement extérieur avec un papier essuie-tout ou un chiffon en coton.

 

Vous pouvez même utiliser une spatule ou le dos d’une cuillère.

Exemple : pour enlever de la confiture, du chocolat ou tout autre aliment semi-solide.

 

Aspirer ensuite l’ensemble de votre fauteuil. La poussière a pour habitude de se loger dans tous les petits endroits entre les coussins, les fils de coutures, entre les plis d’assises. C’est une étape importante et vous devez vraiment avoir nettoyé et aspiré correctement l’ensemble.

(Voir explication n° 1 en dessous)

 

ÉTAPE N° 2 : LE NETTOYAGE

 

Nettoyer sans agresser la surface du cuir.

 

Prenez un récipient avec de l’eau tiède. Suivant le produit nettoyant, utilisez-le dilué dans les bonnes proportions. Trop de savon comme trop peu ne sert à rien et ne donne pas de bons résultats (voir la notice de votre produit nettoyant).

 

Partons de l’exemple de l’utilisation d’un savon à base de glycérine ; prenez une éponge humidifiée avec de l’eau tiède et imbibez de savon, à utiliser pur ou dilué dans l’eau tiède (suivant les indications de votre produit nettoyant).

 

Bien frotter avec des mouvements circulaires sur l’ensemble de la surface à nettoyer, fermes, mais non agressifs.

 

Pour votre salon en cuir, deux petits nettoyages seront plus efficaces à long terme qu’un seul nettoyage agressif et excessif.

Dans la mesure du possible, nettoyez toujours une surface complète.

 

Exemple : faites l’assise gauche, puis l’assise droite ; ou le côté gauche puis le côté droit. Idem pour les accoudoirs.

 

Si vous savonnez l’ensemble de votre canapé 3 places d’une seule traite, il est probable que le savon commence à sécher à certains endroits avant d’avoir été rincé. (Voir explication n° 2 en dessous)

 

Ensuite, rincez légèrement à l’eau tiède. Attention ! Votre cuir n’est pas amphibie.

 

Si besoin, faites plusieurs petits passages avec votre chiffon humide pour rincer et laissez sécher.

 

Après le nettoyage et le séchage, vient l’entretien.

 

ÉTAPE N° 3 : L’ENTRETIEN ET LA PROTECTION

 

Protégez la surface de votre cuir avec une crème ou un baume.

 

Faites pénétrer délicatement par petits mouvements circulaires.

Prenez soin de ne pas nettoyer une trop grande surface à la fois.

 

Commencez par une assise puis l’autre, l’accoudoir gauche puis le droit, etc.

 

Afin de bien faire pénétrer votre produit de protection dans la structure fibreuse du cuir avant qu’il ne sèche.

 

Mettre trop de crème de protection ne sert à rien : le surplus resterait en surface et risquerait de donner un reflet gras et disgracieux.

(voir les explications n° 3 en dessous)

 

Dans certains cas et suivant le produit utilisé, vous pouvez avoir une quatrième étape qui est de faire briller en lustrant la surface de votre recouvrement.

 

Prenez un chiffon propre, en coton ou en microfibre, et lustrez la surface du recouvrement en cuir par des mouvements circulaires sur l’ensemble de la surface.

 

Procédez par mouvements souples et circulaires, sans pression excessive afin d’éviter d’agresser le cuir.

 

Et voilà, c’est fini ! Longue vie à votre recouvrement en cuir.

 

1.ASPIRER 2. LAVER 3. ENTRETENIR ET PROTÉGER 4. LUSTRER.

 

Explication n° 1

 

Pourquoi avoir un ensemble correctement aspiré avant de continuer le nettoyage ?

 

Il est important que l’ensemble de votre fauteuil soit correctement dépoussiéré avant de passer avec un chiffon humide ou imbibé de solution nettoyante, afin de ne pas agresser la surface de protection du cuir.

 

Explication : pour simplifier l’explication, imaginons que votre cuir soit poussiéreux.

 

Si vous prenez un chiffon humide pour le premier passage sur votre assise, la poussière va s’agglomérer sous le tissu.

 

Plus vous frottez la surface, plus la poussière s’infiltre et s’accumule entre le chiffon et la surface à nettoyer.

 

À long terme, vous risquez d’avoir une surface agressée, «un peu comme si vous utilisiez un papier à poncer avec un grain fin», sans compter le risque de griffure, si vous avez une particule métallique ou une particule de verre qui se retrouve entre le chiffon de nettoyage et la surface en cuir.

 

 

PAS D’AUTRE SOLUTION EN 1 : DÉPOUSSIÉRAGE PAR ASPIRATION.

 

Explication n° 2

 

Choisissez un nettoyant pour cuir adapté à votre recouvrement.

 

Faites toujours un test de résistance à la décoloration sur une partie cachée de votre cuir.

 

Beaucoup de produits nettoyants pour cuir sont à base de solvants.

 

Efficaces, mais agressifs, voire mortels pour votre recouvrement naturel.

 

Pour info, il existe sur le marché une multitude de savons pour cuir, du pire au meilleur… Faites le bon choix 😉

 

Explication n° 3

 

Attention de ne pas confondre.

 

Nettoyer le cuir est une chose et le nourrir pour le garder en bon état en est une autre.

 

La protection consiste à assurer une excellente résistance à la surface du cuir.

 

Le produit de protection assure une résistance aux salissures causées par l’usage quotidien et maintient en même temps sa souplesse et sa beauté.

 

En utilisant un produit d’entretien de bonne qualité, la protection filmogène de votre salon en cuir sera protégée et gardera un toucher souple, doux et soyeux, en évitant de se craqueler à la surface.

 

Les produits tout-en-un n’existent pas, et espérer nettoyer un cuir, faire disparaître les odeurs tout en le nourrissant et en le faisant briller relève de la pure fantaisie publicitaire.

 

Pour avoir un bon résultat, vous n’aurez pas d’autres solutions que d’appliquer des produits différents.

nettoyage du cuir Hygiène
cuir aspirateur savon baume pour cuir
nettoyage cuir
ton cuir pue
cuir nettoyage
nettoyage du cuir